Etat des lieux


Pour celles et ceux qui ne suivent pas assidument l’actualité de Khepri, nous vous proposons aujourd’hui un rapide tour de table des projets sur lesquels nous travaillons et les manifestations auxquelles nous sommes amenés à participer.


Au Laos :

Lors de son dernier séjour au Laos en Décembre 2012, l’équipe a pu faire la connaissance de Pascal Lovera, un entrepreneur installé depuis plus de 10 ans au Laos. Après avoir mené des actions dans le domaine humanitaire, celui-ci s’est tourné vers la préservation de la flore locale en créant une entreprise de production et de conservation des orchidées à Vientiane. En parallèle, il vient de signer un contrat avec une ONG célèbre, association pour laquelle il jouera le rôle de représentant et pour laquelle il développera des activités économiques dans des villages reculés de la province de Savannakhet pour des victimes d’UXO (bombes à sous munition non explosées et mines anti-personnelles). A cet effet, il travaillera en partenariat avec Khepri pour développer des élevages de grillons, qui demandent peu d’efforts physiques et peu de temps de travail journalier aux entomoculteurs. L’élevage de grillons au Laos peut permettre à une famille d’aller jusqu’à doubler son revenu et les aide à se réinsérer par une activité économique.

 

Durant ce même séjour, nous avons été interviewés sur le sujet de l’entomophagie au Laos par l’équipe de l’émission Echappées Belles sur France 5[1]. A cette occasion nous avons rencontré plusieurs entomoculteurs pour observer leurs méthodes d’élevage et comprendre l’évolution du marché existant au Laos.

 

La création de la filiale sur place est pour le moment bloquée, car les pouvoirs publics ne sont pas pour l’instant en mesure de déterminer quelle forme doit prendre l’investissement des ressortissants étrangers sur le sol lao. Nous gardons contact avec la chambre de commerce européenne au Laos et notre réseau de contacts. Des solutions de remplacement sont à l’étude afin de contourner cet écueil. Nous engagerons des actions lors de notre prochain séjour sur place.

En France :

Nous sommes actuellement en recherche de fonds pour financer les premières productions de cages à grillons et pouvoir commencer la production au Laos. Pour cela, nous travaillons sur une campagne Indiegogo que nous allons lancer dans les prochains jours. Une vidéo réalisée par la société de production de Tout le Monde Aime les Pingouins sera bientôt mise en ligne et servira de courte présentation de notre campagne.

 

En parallèle, nous sommes en contact avec l’université de Lyon 1 et sa division biopolymères. L’équipe de l’université s’est révélée très intéressée pour travailler sur le projet d’extraction de chitine à partir de carapaces d’insectes. Les recherches à mener devront porter sur le processus d’extraction et la caractérisation de la molécule notamment. A ce sujet, une université mexicaine qui a l’habitude de collaborer avec Lyon 1 s’est également montrée désireuse de travailler sur ce domaine de recherche.

 

Cet été, Khepri a pris ses quartiers au sein de l’incubateur de l’ISEG Paris, avant de regagner ses pénates automnaux. Nous avons pu y rencontrer quelques personnes travaillant dans le domaine du financement d’entreprise, et avons été interviewé pour le dernier numéro de Ionis Mag.

 

L’équipe de Khepri a eu un RDV de pré-diagnostic avec l’INPI (Institut National de la Propriété Industrielle) afin de déterminer si les innovations techniques et scientifiques qu’implique le projet sont susceptibles de faire l’objet d’un dépôt de brevet. Nous aurons une réponse dans les semaines à venir.

 

Sur la partie production, le consul honoraire de Madagascar désire implanter des fermes d’insectes dans les villages du père Pedro afin de lutter contre la malnutrition qui touche son pays. La solution de Khepri lui est apparue intéressante au regard de ses ambitions et problématiques. Nous avons également été contactés par un français installé aux Philippines depuis plusieurs années qui souhaiterait lancer son élevage sur place en partenariat avec Khepri.

 

Rémi Lantieri Jullien a été convié aux Utopiales de Nantes le samedi 2 novembre pour y parler de l’insecte en tant que matière première valorisable en compagnie de Jean-François Kleinfinger, président de la société NextAlim. Le sujet de la conférence, « les petites bêtes vont encore se faire manger par les grosses » a été traités par eux devant une salle remplie et attentive.

 

L’équipe de Khepri participera aux rencontres de l’entrepreneuriat innovant nord et sud le jeudi 7 novembre prochain. Organisé par l’IRD sur le campus de son incubateur à Bondy, les sujets abordés traiteront principalement d’innovation, de financement et de recherche. Des sujets sur lesquels Khepri travaille quotidiennement et qui seront l’occasion d’échanger avec des professionnels et d’élargir notre réseau.



[1] Echappées Belles, Numéro 214, Première diffusion : 26 Janvier 2013

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>